T : 09 81 83 13 54

Panier 0 Produit Produits (vide)

Aucun produit

À définir Livraison
0.00 € Total

Commander

Produit ajouté au panier avec succès
Quantité
Total
Il y a 0 produits dans votre panier. Il y a 1 produit dans votre panier.
Total produits
Frais de port  À définir
Total
Continuer mes achats Commander

BIENVENUE SUR LA BOUTIQUE EN LIGNE specialiste du futsal & du foot5

LES RESULTATS ET RESUMES DE LA 6EME JOURNEE DE D1 FUTSAL

DOUAI - SPORTING PARIS

Dans une des affiches de cette 6ème journée, qui rappelle étrangement aux amateurs de Futsal une odeur de Play-Off, Douaisien et Parisien s’affrontaient ce samedi dans le Nord de la France. 

Les Parisiens se déplaçaient sans leur capitaine, Alexandre Teixeira, suspendu et qui purgeait la son dernier match, Chaulet amoindri, tandis qu’Haroun, le régional de l’étape, revenait tout juste de blessure. 

Malgré ça, les Sportingmen réussissaient un début de match parfait, avec un coup franc de Gasmi plein axe dès la 3ème minute, avant que l’international Kamel Hamdoud ne double la mise une minute plus tard.
Sursaut des joueurs Douaisiens à la 6ème minute grâce à El Jarroudi, sur une passe magnifique de Errhamouni, qui permettaient aux hommes de Luiz Soares, ancien joueur du Sporting, de revenir à 1-2. 
Les débats s’équilibraient, mais c’était sans compter sur Chaulet, buteur à la 12ème minute, qui permettait au Sporting de reprendre une petite avance au score (1-3).
Nous sommes à la 20ème minute, et ironie du sort, c’est l’ancien Parisien, Lucas Diniz, qui remettait son équipe dans le match (2-3), après une faute de main de Djamel Haroun. C’est ce même Diniz qui pouvait remettre les deux équipes à égalité à quelques secondes de la fin de la première période, mais qui manquait de réalisme. 

Au retour des vestiaires, les Sportingmen débutaient le match de la même façon qu’ils avaient commencé la première periode. Pupa inscrivant un superbe but dans la lucarne de Redivo. 
Réaction quasi immédiate des Nordistes, par l’intermédiaire de Errhamoumi, après une percée plein axe, pour recollé au score à la 23ème minute. 
Les Parisiens, en manque complet de réalisme hier dans le Nord, se mettaient à douter tant les assauts Douaisiens se repetaient. 
Chaulet, auteur d’une grosse faute et expulsé à la 30ème minute concédait un penalty, qui permettait à Campos de faire revenir les siens dans le match et d’accrocher un match nul dans la douleur (4-4). 

NANTES BELA - NANTES ERDRE

Certains l'attendaient depuis longtemps.... Mais le "Derby Nantais" n'a pas été à la hauteur des espérances placées en lui !
Entre un Nantes Erdre Futsal rapidement en tête au tableau d'affichage et qui n'a pas eu à forcer beaucoup son talent et un Nantes Béla à court de solutions... la rencontre n'aura sans doute pas réellement passionné les 400 spectateurs présents - dont une proportion importante de Chapelains.
Il faut dire que d'entrée de jeu, les "Jaunes" prennent le match à leur compte et trouvent Albert Ségura à la conclusion de la première occasion aprés seulement 48 secondes de jeu - qui s'offre ainsi son premier but dans le Championnat de France : 0-1 (1ére).
Dans la minute suivante, le Capitaine des locaux de Béla sort la "faucheuse" et envoie Roger Bonet se faire soigner... Il ne reviendra que pour effectuer une rotation avant de devoir abandonner ses coéquipiers sur blessure !
Boutchiche n'écopera pour l'occasion que d'un carton jaune grâce à la clémence du corps arbitral... mais l'intention était largement condamnable !
6 minutes plus tard et malgré plusieurs sauvetages de "Pepek" Levesque trés sollicité et aux aguets - dont une sortie à la main 3 mètres devant sa zone coupablement ignorée - le Nantes Erdre Futsal mène déjà 0-3 aprés un doublé de Juanito en 2 minutes (8éme).
Ainsi, en 8 minutes et sans pourtant afficher une grande intensité, le match semble donc déjà "plié".
Une raison sans doute pour laquelle la suite des débats fût aussi terne - entre des locaux inquiets de subir une véritable déroute et des visiteurs se contentant sans doute trop de gérer leurs acquis.
D'autant qu'à la 13éme minute, Josep Macarro qui faisait sa première apparition avec les "Jaunes" aprés la blessure contractée au dernier entrainement avant la reprise du championnat s'offrait pour l'occasion son premier but avec l'aide de Joaquin : 0-4 (13éme).
Damien Daveau s'interposait néanmoins avec sobriété et vigilance sur 2 ou 3 escarmouches des joueurs de Béla pendant que Pepek jouait souvent le dernier défenseur pour sauver des situations de surnombre des "jaunes".
Les 2 Gardiens se permettaient même une tentative de frappe chacun à leur tour dans un "bras de fer" symbolique entre les 2 anciens rivaux dans les buts Chapelains.
La pause est atteinte sur le score de 0-4 et le seul suspens de la seconde période est de savoir dans quelles intentions vont revenir les 2 équipes.
A l'évidence, les locaux cherchent un pressing plus "haut" et les "jaunes" usent et parfois abusent de sorties de pression pour décontenancer leurs adversaires.
Sur un contre, Didenne Bensaber se présente devant Pepek et parvient cette fois à le tromper aprés 2 tentatives ratées : 0-5 (29éme).
Et, alors que l'on s'ennuie dans les tribunes, le même "Didenne" est jugé coupable d'une faute sur un attaquant de Bela dans la zone (qui ne semblait pas flagrante) pour donner l'opportunité à Béla de réduire le score.
Boutchiche sort du banc pour tirer et transformer le pénalty à 6 mètres : 1- 5 (34éme).
Mais sur l'action suivante, le capitaine de Béla déjà rappelé à l'ordre à plusieurs reprises par le corps arbitral annihile une occasion de contre de la main et reçoit son 2éme carton jaune du match qui le renvoie aux vestiaires (35éme).
Les "Jaunes" se retrouvent donc en supériorité numérique et Macarro en profite pour signer sa rentrée réussie d'un doublé : 1 - 6 (36éme).
Aprés Macarro et Busquets qui faisaient leur débuts, c'est au tour d'Alex Elias de remplacer Damien Daveau dans les buts pour les dernières minutes et de se faire connaître à son tour sous ses nouvelles couleurs.
Il s'interpose avec brio sur une première frappe ... mais doit s'incliner sur une frappe déviée de Jouaz qui le prend à contre-pieds : 2 - 6 (38ème).
Le score ne bougera plus bien que sur une dernière action, Al Moussaoui se blesse à son tour chez les "Jaunes" payant ainsi un lourd tribut à une rencontre pourtant sans trop de relief.

Source: http://www.fcerdre.com/#contents/templates/principale/actualites.php

KB UNITED - TOULON EF

Dans un match qui rappellera aux puristes la finale du dernier championnat de France, c’est le KB United qui assoit sa domination sur le championnat de France. La large victoire des hommes d’Hugo Sintra leur permettent de reprendre la tête du championnat, en ayant disputés un match en moins. 

GARGES DJIBSON - BAGNEUX FUTSAL

Les deux équipes rentraient timidement dans la partie, sans réellement d’intensité. Mais l’entrée de Coulibaly Aboubakar va insuffler un élan à Garges Djibson, qui score deux fois en l’espace de 4 minutes, avec à chaque fois Samba Kebe à la passe. Tout d’abord pour l’international U21 Michael
De Sa Andrade à la 7ème minute, puis pour Aboubakar Coulibaly à la 11ème.
Les occasions s’enchainent, mais le score ne bouge pas, Bagneux n’est pas en reste et se heurta au portier Riad Karouni, qui ne laissa aucun espoir aux adversaires du jour.
Pourtant à force d’acharnement, Bagneux réduit le score juste avant la mi-temps à la 19ème minute : 2-1.
Loin de se satisfaire de cette prestation, Garges redoubla d’efforts lors de cette seconde période.
C’est sur une phase arrêtée que Souheil Mouhoudine délivra sa 8ème passe décisive de la saison à Michael De Sa Andrade pour inscrire le 3-1 à la 25ème minute.
S’ensuivit une belle action collective ou David Paulo trouva le buteur de Garges Djibson Futsal, Daniel Mendy, qui inscrivit quant à lui son 9ème but de la saison (4-1).
Dans la dernière minute Bagneux trouva la lucarne de Riad Karouni sans qu’il puisse esquisser le moindre geste. (4-2)
C’est sur ce score que Garges Djibson Futsal enchaine un 6ème match sans défaite et reste toujours invaincu.

Source: https://www.facebook.com/futsalgargesdjibson/?fref=ts

BASTIA AGGLO -  BETHUNE FUTSAL

Face à une formation nordiste vivace et bien en place, l’on ne pourra pas reprocher aux Bastiais leur manque d’ardeur et de volonté. Mais s’ils n’ont jamais abdiqué, rien n’y a fait et c’est une nouvelle défaite qui est venue sceller ce rendez-vous.
Pourtant, si les visiteurs avaient posé d’entrée une première banderille repoussée par Bacarelli, ils devaient réduire le round d’observation à sa plus simple expression en s’élançant à l’assaut du but adverse.
Rapidement sollicité, Mendez se montrait à son avantage sur une tentative de Milla. Sur le contre, Gravini rattrapait Pica. Mais sur l’action suivante, Shkidra glissait à Morgenstein qui trouvait l’ouverture (0-1).
Encouragés, les nordistes gardaient la main, en confondant trop souvent vitesse et précipitation à l’image de Bernadou qui, bien placé, tirait au dessus. 
Passer cette séquence, les bastiais retrouvaient leurs esprits. La tentative de Cavalli étant détournée acrobatiquement par Mendez, alors que le tir suivant de Milla s’écrasait sur le montant. Malgré sa technique, Bethune éprouvait quelques difficultés. 
Poussés à la faute ils concédaient un coup franc qui permettait à Fente d’égaliser. 
A la reprise, alors que l’on pensait que les Bastiais avaient fait le plus dur, une belle combinaison à trois, rendements menées, était conclue par Kasami qui ne laissait aucune chance au portier insulaire (1-2).
Tout était à refaire pour l’Agglo qui appuyait sur l’accélérateur sans trouver la solution. Bien au contraire, Bueno prenait sa chance et portait la marque à 3-1. 
Loin de lâcher prise, les locaux avec Duran revenaient rapidement à une longueur (2-3). Afin de forcer le destin, ils passaient derrière en power play.
Une audacieuse tactique qui, dans un premier temps, allait se révéler désastreuse avec deux contres meurtriers de Morgenstein (2-5). 
L’on pensait dès lors que la cause était entendue. Mais c’était mal connaitre les Bastiais qui repartaient résolument de l’avant pour recoller aux basques sur deux tentatives réussies de Milla (4-5) à deux minutes du terme. 
Jusqu’a la fin, l’Agglo faisait feu de tout bois. Mais Mendez et sa défense avaient définitivement tiré le rideau pour empocher les points de la victoire. 

Source: https://www.facebook.com/BastiaAgglomerationFutsalOfficiel/photos/a.137212459811614.1073741828.129482863917907/417057335160457/?type=3&theater


ECHIROLLES PICASSO - BRUGUIERES FUTSAL

Dans ce duel des extrèmes, c’est Echirolles qui domine sont adversaires du jour. Sans démériter, les verts de Bruguières se sont inclinés 4 buts à 3 et restent dans une situation délicate au classement, alors que leur adversaire du jour monte sur le podium et est 3ème l’issus de cette 6ème journée. 



Publié dans Futsal-Store : Calendrier et resultats des championnats Futsal

02-11-2015

Les commentaires sont fermé pour ce post