T : 09 81 83 13 54

Panier 0 Produit Produits (vide)

Aucun produit

À définir Livraison
0.00 € Total

Commander

Produit ajouté au panier avec succès
Quantité
Total
Il y a 0 produits dans votre panier. Il y a 1 produit dans votre panier.
Total produits
Frais de port  À définir
Total
Continuer mes achats Commander

BIENVENUE SUR LA BOUTIQUE EN LIGNE specialiste du futsal & du foot5

COUPE NATIONALE FUTSAL - RIAD KAROUNI: "DIBJSON, C'EST UN ETAT D'ESPRIT"

Riad, tout d’abord félicitation pour cette qualification pour une nouvelle finale de Coupe Nationale.

On vous a senti en grosse difficulté sur les 30 premières minutes?

En grosse difficulté est un bien grand mot. Mais, effectivement, on a été bousculé après notre ouverture du score. On a joué contre une équipe composées de joueurs de qualité et qui avait un plan de jeu bien défini. Défendre bas et jouer tous les contres à fond, et ça a payé dans un premier temps pour eux. 

Après, il est toujours très difficile de jouer contre une équipe qui refuse le jeu, mais chacun sa stratégie. Si ça paye, c'est le résultat qui compte.

Que se passe-t-il dans la tête des joueurs quand vous êtes menés 4-1? 

Personnellement, je me suis dit que ça commençait à faire beaucoup, surtout qu'on était déjà à 6 fautes et qu'il restait beaucoup de temps. 

Mais quand j'ai regardé le visage de mes coéquipiers, plutôt serein, et de mes adversaires éprouvé par l'intensité qu'ils mettaient, je savais que ça ne pouvais pas tenir sur l'ensemble du match. On a réussi à revenir plutôt que ce que j’avais imaginé, avec un bon 4-4 à la mi-temps.

Pensez-vous que vous avez gagné ce match à l’expérience? 

Comme je l'ai dit avant, chacun avait un schéma tactique propre. Eux, temporisaient et jouaient bas pour procéder en contre. Nous le savions et nous avions travaillé dessus. 

Même si nous avons parfois mal défendu sur leur contre-attaque, notre idée était de jouer collectivement tout le long du match, en étant patients. Ca à payé puisque nous avons su faire la différence collectivement et grâce à nos individualités.

L’expérience a certainement joué dans le fait de ne pas paniquer, notamment sur deux faits de jeu: Le moment où le score nous a été défavorable (4-1) et le moment de l’expulsion.

Vous rencontrerez le KB United lors de la finale. Comment aborde-t-on ce match? 

Pour l'instant, franchement, on n'en a vraiment pas parlé. On a une échéance aussi très importante qui arrive très vite derrière. (demie-finale du championnat dès samedi face au Sporting Paris).

On connaît le KB, on sait que c'est une machine, notamment cette saison avec un vrai collectif, bien rodé.

Sur cette saison, c'est la seule équipe qui nous a battu sur les deux confrontations en championnat. Mais quoi de mieux que cette finale pour pouvoir rétablir la balance. On partira avec un esprit revanchard. Une finale gagnée permettra d’oublier les deux matchs perdus cette saison (rire).

Pensez-vous avoir un groupe capable de jouer sur les deux tableaux (Coupe Nationale & plays-offs) ?

Plus les matchs passent, plus ça devient compliqué. On perd 2 joueurs importants sur des décisions plutôt litigieuses sur les 2 derniers matchs. (expulsion)

Mais quoi qu'il arrive, on aura toujours l'effectif qu'il faut. On a une mentalité pour partir au combat et ne rien lâché. Comme on me l’a bien dit lors de mon arrivée, Djibson ce n’est pas une ville ou des joueurs, c’est un état d’esprit. 

Publié dans Toute l'actualite de la coupe nationale Futsal par Futsal-Store

15-05-2016

Votre commentaire a été envoyé avec succès. Merci pour commentaire!