T : 09 81 83 13 54

Panier 0 Produit Produits (vide)

Aucun produit

À définir Livraison
0.00 € Total

Commander

Produit ajouté au panier avec succès
Quantité
Total
Il y a 0 produits dans votre panier. Il y a 1 produit dans votre panier.
Total produits
Frais de port  À définir
Total
Continuer mes achats Commander

BIENVENUE SUR LA BOUTIQUE EN LIGNE specialiste du futsal & du foot5

D1 - DOUAI EN EAUX TROUBLES

La saison régulière 2015-2016 vient à peine de s'achever que les dirigeants du club de Douai Gayant, le président Laouari Rezaïguia en tête, tirent la sonnette d'alarme car ils ne sont pas certains que le club reprendra ses activités au prochain excercie 2016-2017. Et ce pour des raisons financières qui ont été à l'origine des départs forcés de joueurs importants durant la trêve hivernale et avant le printemps (Thiago Costa, Bilal Errahmouni, André, Rosa Lima, Aldo Edivo...) et des résultats sportifs en dents de scie pour l'équipe première, qui a notamment laissé la quatrième place (qualificative pour les play-offs) à Toulon. Des problèmes financiers sur fonds de conflits politiques (ou reèglements de comptes) qui remontent aux dernière élections municipales en mars 2014 et l'arrivée de la nouvelle équipe municipale à la tête de la Ville de Douai. Depuis, les rapports entre la mairie et le bouillant président du club douaisien n'ont cessé de se dégrader, allant maintenant jusqu'au gel de la part de subenvtion au Doaui Gayant Futsal (dont le budget annuel total est de 146.000 euros selon La Voix Du Nord), qui menace l'existence même du club. S'étant mis en retrait pendant plusieurs mois, le fondateur du club Laouari Rezaïguia est depuis revenu pour tenter de sauver ce qui peut l'être. Le rapprochement avec la Ville d'Orchies et son Davo Pévèle Arena (5.000 places), après plusieurs pistes abandonnées, semble être le dernier recours mais aucune décision n'a ecore été prise. Le président Laouari Rezaïgua est entre-temps revenu sur la situation, dans une interview avec nos confrères de La Voix du Nord dont voici les extraits :

Pourquoi avoir quitté la présidence du club ?

En septembre 2014, un mercredi, je me suis embrouillé avec le directeur général des services. Le lendemain, je repasse en mairie récupérer une attestation à transmettre à la fédération. Je me retrouve en garde à vue. J’ai compris qu’il n’y avait aucune volonté des élus de développer le futsal de haut niveau. J’ai décidé de me mettre en retrait pour ne pas pénaliser le club.

Est-ce la fin du futsal à Douai ?

En D1, sûrement, alors que nous sommes l’une des quatre meilleures équipes en France ! Malheureusement, le nerf de la guerre, c’est l’argent. On ne me parlait que de ça. Mon moteur c’était le développement du futsal, le rayonnement de ma ville. Prétendre évoluer au haut niveau et viser l’Europe, c’est un budget de 200 000 € et une volonté politique. Le bénévolat se fait rare. Rafal (président du club, ndlr) fait ce qu’il peut. Il y a toute une réflexion à mener pour faire éclore les talents dans les quartiers.

Comment voyez-vous l’avenir ?

Je m’étais rapproché de Cuincy mais la ville a trouvé le projet trop ambitieux. Je suis en contact avec Orchies. La Pubeco Pévèle Arena est un superbe complexe, facilement accessible par autoroute pour drainer un nombreux public. Au haut niveau, le futsal est spectaculaire. J’attends une réponse. En cas d’échec, je conseillerais à mes amis d’opter pour la dissolution plutôt que d’aller vers une catastrophe. Ce serait alors un énorme gâchis.

Avant d'ajouter en fin d'interview que "tout le monde serait gagnant si Douai évoluait à la Davo Pévèle Arena d'Orchies, où il y a un vrai savoir-faire en termes d'organisation". Le dirigeant reconnait sa part de responsabilité, en affirmant que le club a "été victime de son succès et nous avons bricolé pour nous en sortir, alors que les autres clubs de D1 se sont organisés de façon professionnelle". Le président douaisien reste motivé à l'idée de porter le club vers un nouveau projet. Mais pour le moment, il y a urgence et les prochains jours, voire les prochaines semaines, seront déterminantes quant à l'avenir du club. Certains membres du club ont également lancé une pétition sur internet contre la dissolution de Douai Gayant Futsal. Affaire à suivre.

Publié dans Toute l'actualite du championnat de D1 Futsal par Futsal-Store

11-05-2016

Votre commentaire a été envoyé avec succès. Merci pour commentaire!